© V. Stepanyan
Création
Création Théâtre

DIANE SELF PORTRAIT

FABRICE MELQUIOT | PAUL DESVEAUX

le grand forum, louviers

À travers le parcours photographique de Diane Arbus, Fabrice Melquiot et Paul Desveaux nous offre une plongée dans l'Amérique d'après-guerre.

#Théâtre #Amérique #Tragédie #Photo #Regard #Monde #Glamour #Freak  

REPRÉSENTATION ANNULÉE

Suite à la fermeture administrative brutale des « Plateaux Sauvages » à Paris où la compagnie l’Héliotrope étaient en répétition de son dernier spectacle « Diane Self Portrait », Paul Desveaux est au regret de devoir renoncer à cette création pour cette saison et annuler l’ensemble des dates de représentation.

En conséquence, Le Tangram est sincèrement désolé de vous annoncer que les représentations des 6 et 7 février 2020 au Grand Forum de Louviers sont annulées.

ÉCHANGE & REMBOURSEMENT

Les spectateurs ayant déjà acheté leur billet pour l'une des représentations programmées ont la possibilité d’échanger leur billet pour un spectacle de même valeur (Tarif E).
Remboursement sur présentation des billets et d’un RIB original.

Infos : billetterie@letangram.com | 02 32 29 63 32 | 02 32 25 23 89

Un portrait impressionniste de l’artiste américaine Diane Arbus et de son expérience de la photographie comme geste d’émancipation, à la recherche de la beauté dans le populaire, l’étrange et le non-conforme.

Diane Self Portrait est une tragédie imaginaire qui s’articule autour de trois figures centrales : Diane, sa mère Gertrude et son mari Allan. Une façon délicate de contourner la tendance actuelle au biopic, en mettant au centre la démarche artistique de la créatrice. Travaillant d’abord pour la mode, elle se révéla en faisant le portrait au format carré de gens marginaux. Un mouvement libérateur du glamour au freak, une mise en valeur de la faille et de la diversité face à une Amérique qui se rêve uniforme et impeccable.

Après la peinture de Pollock et la musique de Joplin, Fabrice Melquiot et Paul Desvaux ont choisi pour le dernier volet de leur trilogie de portraits d’artistes américains d’après-guerre celle qui justement prit le risque de faire le portrait alternatif de son pays. La scène devient le studio et la chambre noire où s’élabore notre regard sur l’autre. Paul Desvaux nous invite ainsi à interroger la place de l’image dans nos vies. Quel sens donner à ces milliers de micro-fictions instantanées qui composent la mosaïque de notre histoire ?

Production

Production L’Héliotrope Coproduction Le Tangram-Scène Nationale Évreux Louviers, Dieppe Scène Nationale, Les Plateaux Sauvages

Distribution

UNE CRÉATION THÉÂTRALE ET PHOTOGRAPHIQUE DE Fabrice Melquiot MISE EN SCÈNE ET SCÉNOGRAPHIE Paul Desveaux ASSISTÉ DE Céline Bodis AVEC Anna Mouglalis, Catherine Ferran, Michael Felberbaum (guitare), Xavier Legrand, Marie-Colette Newman, Jean-Luc Verna MUSIQUE Vincent Artaud LUMIÈRE Laurent Schneegans

chargement